Témoignages des patients

Dr Luc Montagnier Prix Nobel de Médecine 2008:
“Ce que je peux dire aujourd'hui c'est que les hautes dilutions homéopathiques fonctionnent. Les hautes dilutions de quelque chose, ne sont pas rien. Ce sont des structures d'eau qui imitent les molécules originales.”


Cliquer sur un des systèmes ou partie du corps humain pour lire un témoignage en particulier ...

 

 

CARDIO-VASCULAIRE ET CIRCULATOIRE


VIRUS AU CŒUR – MYOCARDIE CARDIAQUE

En voyage, j’ai attrapé un virus au cœur qui m’a donné une myocardie cardiaque. Mon cœur était atteint, j’avais une chance sur trois pour que mon cœur se rétablisse complètement, une chance sur trois d’avoir des séquelles permanentes, et une chance sur trois d’avoir besoin d’une transplantation car les dommages auraient été trop importants au cœur. 

Après avoir stabilisé ma condition, nous avons décidé de me rapatrier à Montréal. Le pronostic médical n’était pas très bon. Car mes échographies montraient une détérioration de ma fonction cardiaque. La médecine n’avait aucun autre traitement qu’attendre et se croiser les doigts…. En arrivant à Montréal, j’ai consulté mon homéopathe. Je lui ai fait part de ma mésaventure. Elle m’a demandé une question : « Juste avant ta douleur as-tu eu un nouveau symptôme » . Je lui ai fait part que j’avais eu un violent mal de dent et tout de suite après j’ai eu des douleurs thoraciques intenses. Elle m’a donné un remède en aigu pour ces symptômes spécifiques. Deux semaines après lors de mon suivi cardiaque, les médecins surpris et heureux m’avisent que je suis complètement rétablie…. Ils me disent que j’étais vraiment chanceuse……Est-ce la chance ou le remède????

N., Montréal

 

 

CHEVEUX - ONGLES


PERTE DE CHEVEUX ET OTITES

En Juillet 2010, nous avons consulté notre homéopathe Linda pour une otite dans chaque oreille chez notre fille Maude, 9 ans. Des signes clairs et particuliers à elle, ont permis à Linda de déterminer le remède qu’il lui fallait.

Le lendemain, l’inflammation s’était résorbée à plus de 50% dans les 2 oreilles et après 4 jours, tous les symptômes avaient disparu. De plus, 2 semaines plus tard, les cheveux avaient repoussé à l’endroit d’une pelade pour laquelle nous avions consulté 6 mois plus tôt et pour laquelle tous les traitements antérieurs n’avaient eu aucun succès. Linda avait donc trouvé SON remède personnel en traitant la personne et non la maladie.

D.T. Notre-Dame-de-Grâce

 

 

CHOLESTEROL


HYPERTENSION ARTÉRIELLE ET CHOLESTÉROL ÉLEVÉ

Je suis allé consulter Linda Arbour sur les recommandations d’un collègue de travail.  J’étais devenu inquiet de ma santé à long terme.  Je devrais mentionner que j’avais 53 ans à ce moment-là, avec un surpoids d’au moins 75 livres et comme la plupart des hommes, ce surpoids se situait à l’abdomen.  Je suis allé voir mon médecin pour un examen général et celui-ci m’a averti que j’étais un excellent candidat pour une crise de cœur ou un AVC.  Mon cholestérol et ma tension artérielle étaient dangereusement élevés.  Mon taux de sucre était relativement normal, cependant mon médecin me recommanda de me procurer un appareil pour surveiller ça et il me prescrivit de la médication pour l’hypertension.  Il y a des cas de maladies du cœur dans mon historique familial, et je pouvais donc voir le futur s’assombrir.  

J’ai rencontré Linda pour environ 2 heures.  J’ai expliqué ma condition de santé, mon historique familiale, j’ai parlé des situations qui m’inquiétaient ou me causaient de l’anxiété et elle m’écouta attentivement, tout en me demandant toute une série de questions que mes médecins ne m’avaient jamais demandées auparavant.  La rencontre était agréable et intéressante.  À la fin de la première consultation, elle m’a dit qu’elle avait un traitement homéopathique pour moi.  J’étais sous le choc d’entendre que ce serait le seul traitement dont j’aurais besoin (une seule dose de granules ce jour-là sans rien prendre jusqu’à notre prochaine rencontre un mois plus tard), et que mes problèmes pouvaient être corrigés à partir de ce jour.

J’ai pris le remède qu’elle me donna, tout en continuant la prise des mes médicaments pour l’hypertension, et j’observai les résultats comme à l’habitude.  En quelques jours, ma tension artérielle s’est retrouvée sous la normale et mon médecin m’a dit que je ferais mieux de cesser de prendre la médication qu’il m’avait prescrite pour mon hypertension.  Depuis ce temps, je n’ai plus eu de problème avec ma tension artérielle, et mon cholestérol est lui aussi redevenu  à un niveau bien meilleur pour ma santé.  Mon médecin ne croit toujours pas à ce qui a causé ces changements, mais il ne peut m’offrir d’autres explications.  Personnellement, je suis tout simplement heureux que les résultats soient si positifs.  Cela fait maintenant plus de 2 ans, et les résultats demeurent les mêmes.  Je ne reçois plus ni traitement, ni médications.  Je sens que mes symptômes sont maintenant guéris.  Mon fils, qui a maintenant 5 ans et je suis confiant que je serai là encore longtemps pour le voir grandir.  Je n’en étais pas si sûr avant d’avoir rencontré Linda Arbour.

R. Howard Puritt, Montréal

 

 

DIGESTIF


CRISE DE PIERRES AU FOIE

Dès que je tentais de manger, arrivé au quart du repas, je commençais à avoir la nausée avec l’envie de vomir et des douleurs intenses à l'abdomen, juste au dessous de la région du foie. Ce qui m'aidait, c'était de rester allongé car j'avais une grande somnolence après avoir mangé, des éclairs lumineux dans la vision, des vertiges en marchant et beaucoup de fatigue. J'avais déjà consulté Linda par le passé, alors j'ai fait appel à elle. Après la prise du remède homéopathique sélectionné pour moi, j'ai été rapidement soulagé. Une demi-heure après, les douleurs étaient améliorées à 95% et je n'avais plus de nausées et pouvais manger normalement. Le lendemain matin, une légère sensation de douleur à 10%, j'ai attendu jusqu'en après-midi et la douleur était à 20% donc j'ai repris le remède une autre fois tel que Linda m'avait recommandé de le faire si l'amélioration progressive se perdait. Puis plus rien après cette deuxième dose. La nausée, la douleur, la somnolence, la fatigue, le vertige, tout était disparu. Je n'ai plus eu besoin de reprendre le remède. Merci à Linda pour ces bons soins et surtout pour son écoute et son professionnalisme.

M.B. Montréal

 

 

DOS

 

MAUX DE DOS ET DOULEURS ABDOMINALES

Depuis trois  ans j'avais des maux de dos insupportables qui m'empêchaient de fonctionner normalement. J'avais peine à me lever le matin tellement la douleur était intense.  Difficulté de marcher également à l'occasion.  A ces maux de dos s'était ajoutée une douleur abdominale chronique.  Après avoir passé tous les test médicaux possibles: échographie, scan, résonance magnétique , j'ai décidé de me tourner vers l'homéopathie.  J'étais une de ces septiques qui vient d'une famille de médecins et qui ne croyait pas vraiment à l' homéopathie.  Et bien rapidement j'ai dû en venir à la conclusion que j'avais tort. Depuis maintenant 5 mois (janvier 2013) tous mes malaises ont disparus.  Je me sens extrêmement bien mais également extrêmement chanceuse d'avoir rencontré Madame Linda Arbour.  Grâce à ses grandes connaissances, elle a pris le temps de me rencontrer pendant plus d'une heure la première fois et de trouver la cause profonde de mes problèmes.  Je suis maintenant convaincue.
 
Merci
Patiente, Montréal


MAUX DE DOS

J'ai décidé d'avoir recours à l'homéopathie suite à un mal de dos que je trainais déjà depuis plusieurs mois. Mon médecin m'avait conseillé de faire des séances de physiothérapie et de prendre des anti-inflammatoires en cas de douleur. Malheureusement, la physiothérapie ne m'a pas guérie et les anti-inflamatoires ne m'ont soulagée que temporairement. Avant d'opter pour l'homéopathie, j'ai lu quelques ouvrages pour essayer de comprendre un peu mieux cette médecine. Vu que les traitements ne visent pas spécifiquement la maladie mais la personne, j'ai tenu à essayer et j'ai été particulièrement surprise et satisfaite par l'efficacité des remèdes et leurs résultats.

Mon mal de dos a complètement disparu en 48 heures suite à mon traitement homéopathique ! Plusieurs personnes peuvent avoir mal au dos mais la cause de ce mal peut être causé et vécu différemment par chacun d'entre nous. Certains vont l'attribuer au stress, d'autres à une mauvaise posture et le remède choisi sera basé sur ces différents symptômes. Dans certains cas, la prescription est simple : pour tels symptômes, il faut tels médicaments (remèdes). Dans d'autres, la consultation se prolonge parce que, pour une même pathologie, l'homéopathe dispose de plus de médicaments (remèdes) qu'un allopathe (médecin classique). Mme Arbour interroge le patient sur sa digestion, ses cycles, son sommeil...elle s'intéresse aussi à sa morphologie, à son psychisme, ainsi qu'au contexte dans lequel les symptômes se manifestent. Depuis mon traitement homéopathique, je n’ai plus de maux de dos !

Myriam, Ottawa

MAUX DE DOS

Depuis l’adolescence, je souffrais de maux de dos récurrents. Les menstruations semblaient toujours intensifier mes douleurs. Avec ma première grossesse les maux de dos se sont intensifiés et à la suite de ma deuxième grossesse, ils sont devenus tout simplement intolérables. Après l’accouchement, les douleurs étaient de plus en plus rapprochées, de plus en plus fortes. Je devenais de moins en moins fonctionnelle. Durant une crise, je ne pouvais pas sortir du lit, si je me levais, j’en vomissais. Parfois j’avais tellement mal que je ne pouvais même pas manger. Je ne savais plus quoi faire… J’ai décidé de consulter Linda en homéopathie. A force de chercher lors de la première consultation, nous avons trouvé ma sensibilité, mes émotions qui déclenchaient mes douleurs lombaires… Nous avons trouvé mon remède de fond et depuis mes douleurs au dos sont disparues, et si parfois je sens une petite sensibilité je prends mon remède et la douleur passe… Cela fait maintenant 9 ans que je n’ai plus mal au dos!!!!!

Nicole de Ville Mont-Royal

 

 

ENDOCRINOLOGIE - GLANDES


HYPERTHYROÏDIE

Pourquoi choisir l’homéopathie ?
Je dirai que dans mon cas, cela a changé ma vie. Il y a plus de 20 ans, je me suis retrouvée. Drôle d’idée me direz vous? En fait, je me suis retrouvée avec un problème d’hyperthyroïdie. Je perdais 3 livres par semaine et je me disais qu’à ce rythme, je me retrouverais sous la barre des 100 livres rapidement, et que je ne me souvenais pas d’avoir eue ??!!! Donc, je suis allée consulter en médecine ‘’ normale ‘’ pour me faire proposer d’irradier la glande et de prendre des hormones à vie…. Je n’avais que 30 ans. Je trouvais ce scénario plutôt moche et je voulais surtout comprendre pourquoi je m’infligeais ce mal. Mais le spécialiste que j’ai vu à ce moment me disait que je n’avais pas besoin de comprendre. Je crois que lui ne savait pas à qui il faisait affaire. Je me suis toujours dis que lorsque tu as mal à un pied, tu ne coupes pas le pied, il me semble ? Enfin, pas tout le temps.

C’est là que ma recherche commença. Cela n’a pas été simple, mais un ami me parla de sa nièce qui était homéopathe uniciste. J’ai rencontré Linda une première fois et je n’étais pas certaine de comprendre la thérapeutique, comment pouvait-elle savoir ce que j’avais sans m’ausculter ? Je ne comprenais plus rien. Elle me conseilla de prendre le temps de réfléchir et de revenir quand je serais vraiment prête à travailler sur moi. Je suis partie en me disant que c’était une façon bien étrange de soigner les gens. J’ai continué mes recherches, vu bien des thérapeutes de différentes disciplines, sans vraiment de succès. C’est là, quelques mois plus tard que j’ai rappelé Linda. Nous nous sommes revues, nous avons parlé, j’ai travaillé sur moi avec sa collaboration et son soutien et six mois plus tard, c’était fini, je n’avais plus de problème de thyroïde et cela tient toujours. Je me suis retrouvée enfin….

Je suis toujours "normale". Je passe des tests chaque année pour rassurer mon médecin de famille. J’ai tellement aimé l’approche que j’ai décidé d’aller faire ma formation en homéopathie uniciste et je suis homéopathe depuis 1999 et j’en suis très heureuse. Ma rencontre avec Linda et l’homéopathie uniciste a changé ma vie. Je souhaite ce bonheur à tous. C’est un cadeau de vie.

Sylvie Lamoureux, St-Mathias. Homéopathe diplomée

 

 

 GASTRO-INTESTINAL


COLITES ULCÉREUSES

Dès l'âge de 11 ans, j'ai eu un diagnostique de colites ulcéreuses. Ma façon de manger a littéralement changé à ce moment de ma vie! Moi qui aimait tant les fruits, les légumes fraîchement cueillis du jardin de ma mère, les noisettes à la fin de l'été...bref j'avais l'impression que tout ce que j'aimais étaient aboli de mon alimentation pour le reste de ma vie!! J'ai donc grandi avec cette maladie, avec ses hauts et ses bas! Les diarrhées à ne plus finir, la recherche constante de toilettes, le stress de ne pas trouver ces fameuses toilettes, la peur de faire ''dans mes culottes''. Bref, ma vie tournait beaucoup autour de la toilette. À l'âge de 26 ans, pleins d'autres petits bobos m'accompagnaient...j'en ai eu assez! J'étais fatiguée d'être constamment malade.

Une cousine m'a parlée de l'homéopathie...Ma vie a changé!!! Enfin une médecine qui va voir À L'INTÉRIEUR DE MOI!! Moi qui suis infirmière de profession, je suis de ces personnes qui croient fondamentalement que la maladie, c'est ''le mal qui dit''! L'homéopathie m'a aidée à traiter les causes profondes de cette maladie. En traitant les causes, les symptômes se sont envolés....Pour moi ce fût une libération...J'ai maintenant 35 ans, je mange ce que je veux, ce dont j'ai envie. Laissez-moi vous dire que lorsque je vais en visite chez ma mère l'été...il n'y a pas un légume que je ne retire pas de la terre pour le déguster...La colite ulcéreuse ne fait plus partie de moi. Je me surprend même encore à croire que j'ai eu cela un jour dans ma vie...Que j'ai été prisonnière de cette maladie!! Il y a des années que je ne prend plus aucune médication...Je me considère guérie....Quelle LIBERTÉ!!! Je serai toujours reconnaissante envers cette cousine qui m'a fait découvrir cette ''science''. Toujours reconnaissante envers Linda, cette homéopathe extraordinaire! Aujourd'hui, je dis merci à la vie d'avoir mis l'homéopathie dans ma vie...

Sonia P. Repentigny

 

 

GÉNITAL FÉMININ

 

MENSTRUCATIONS DOULOUREUSES AVEC DÉPRESSION

J’ai vécu pendant 30 ans avec des douleurs menstruelles intenses, de la souffrance physique ainsi que psychologique ponctuaient mes menstruations chaque mois. On m’a toujours appris que ces douleurs sont «normales», jusqu’au moment où j’ai décidé de chercher une solution car une petite voix au fond de moi me disait que ce n’était pas «normal» de souffrir autant pendant ses règles. Et comme je ne prends jamais de médicaments chimiques, d’ailleurs je ne tombe presque jamais malade, je relaxe pour les petits maux et cela passe automatiquement avec une tisane et du repos ; alors le fait de refuser de prendre un médicament chimique pendant mes règles, m’a forcée à regarder en face la réalité de ce mal et de m’interroger sur ses causes, ses origines et ses remèdes.

Et c’est là que je découvre l’homéopathie uniciste avec Linda : les rencontres étaient extraordinaires et ses investigations psychologiques dans mon passé ont joué un rôle primordial dans la reconnaissance de l’origine de mes douleurs. Linda nous aide à visiter des recoins de son passé qu’on n’a jamais visités auparavant et c’est là où réside la clé de la guérison souvent ! Sa force c’est qu’elle ne nous traite pas comme un ou une malade : elle écoute et reconnaît la place du mal dans notre vie et c’est cette reconnaissance du mal qui cède le chemin à la santé, on est très rassuré quand on parle avec Linda !

Dès les deux premières rencontres et la première dose du traitement, j’ai commencé à me sentir bien durant mes menstruations, pas de symptômes prémenstruels tel que la nervosité et la dépression, pas de douleurs abdominales : tout coulait comme l’eau douce sans vagues ! Je sentais que je revivais !

Linda m’a aidée à comprendre que «avoir ses menstruations c’est naturel, mais souffrir autant pendant ses menstruations n’est pas normal !» En même temps j’ai cessé d’avoir mal à l’épaule gauche, un mal qui m’a accompagné si longtemps et qui a disparu après quelques rencontres avec Linda. Ma vie a complètement changé en tant que femme, ma vie a tellement changé que je suis enceinte aujourd’hui de six mois : une grossesse sereine et magnifique !

Merci Linda pour tout !

Lamia Saada

 

KYSTE À L’OVAIRE

J'ai déjà consulté mon homéopathe il y a quelques années pour un kyste à l'ovaire droit, qui me causait des douleurs très intenses.  Mon kyste est disparu. Je consulte à nouveau aujourd'hui, ayant présentement des kystes à l’ovaire gauche qui me causent des douleurs lors de stress intenses, cela me cause différents maux dont des sensations de torsions d’ovaire, hypersensibilité à la matrice lors de la deuxième phase du cycle menstruel et finalement déprime et fatigue.

En attendant de traiter ces kystes à l'ovaire gauche, l’homéopathie a résolu ces problèmes avec douceur et efficacité en trois cycles. Je n’endure plus comme avant, en espérant que la douleur parte d’elle-même. J’ai toujours un médicament homéopathique avec moi en cas de crise. Lors de stress, dès que je ressens les symptômes, alors je prends le médicament homéopathique et le tout s’estompe en quelques minutes.

Martine, Ontario

HERPÈS GÉNITAL

Ma fille de 16 ans a attrapé l’herpès génital. Une maladie qui ne se guérit pas par la médecine traditionnelle. La première crise fut absolument terrible. Une semaine au lit parce qu’elle ne pouvait pas bouger. Le médecin a prescrit un médicament pour aider à la guérison mais sachant que la portée de ce médicament était très limitée.  

La crise est passée. Le mois suivant à l’approche des règles, elle a encore eu une éruption. Plus légère cette fois mais présente. Le docteur lui avait mentionné que la première crise serait très forte mais les autres moins pires. N’importe quoi pouvait déclencher cette éruption. Une vive émotion, de la fatigue, le syndrome prémenstruel, une mauvaise alimentation, etc. Elle a consulté mon homéopathe qui lui a donné des granules. Suite à la prise de ces granules elle n’a plus jamais eu de crise. Cela fait maintenant plus de 3 ans. Après avoir parlé de cette histoire à une infirmière récemment j’ai réalisé que les professionnels de la médecine sont de plus en plus ouverts à ce genre de traitement.

Catherine, Québec 

PROBLÈMES MENSTRUELS ET ANXIÉTÉ

Je me rappelle encore de ma première visite chez Linda. Une amie me l'avait recommandée pour régler mon problème de menstruation, ou plutôt dois-je dire de l'absence de mes menstruations.

Je suis allée voir Linda sans trop savoir ce qui m'attendait comme séance et sans connaissance de l'homéopathie. Je n'avais rien a perdre! Plutôt j'ai tout gagné. J'ai suivi plusieurs séances d'homéopathie et mon problème de menstruation s'est réglé. C'était invraisemblable mais vrai avec dates à l'appui. De plus, je souffrais d'anxiété et je n'étais pas ouverte aux relations amoureuses. Séance après séance, je me suis libérée de mes peurs et j'ai repris confiance en moi. Aujourd’hui je suis heureuse, mère d'un petit garçon et je me sens accomplie à tous les niveaux . Finalement l'homéopathie était le meilleur investissement de ma vie !

Angela, Vancouver

 

 

GÉNITAL MASCULIN


KYSTE TESTICULAIRE

À l’âge de 18 mois, le pédiatre de mon garçon a confirmé la présence d’un kyste au testicule gauche et m’a ensuite référée à un médecin chirurgien. Ensuite, le nom de mon fils a été mis sur une liste d’attente pour une opération, qui implique une anesthésie générale. 

Entre-temps, j’ai communiqué avec Linda qui m’a reçue en consultation pour mon fils et remis un remède pour faire disparaître le kyste. À l’intérieur d’environ un mois, le kyste semblait se résorber jusqu’à me demander s’il ne s’était pas déplacé pour n’être plus visible ou palpable. J’ai ainsi pris rendez-vous avec le chirurgien pour ensuite obtenir la confirmation que le kyste était disparu! Le médecin était étonné, surpris. Il m’a dit que cela arrive très rarement. L’intervention et l’expertise de Linda ont évité une opération à mon fils et j’en suis très reconnaissante. Merci beaucoup Linda!!

Cathy, Terrebonne, Qc 

 

 

IMMUNITAIRE ET LYMPHATIQUE 

 

 

MÉNOPAUSE


MÉNOPAUSE ET RHINITE CHRONIQUE

Je croyais depuis longtemps à la médecine douce mais j'ai attendu d'avoir des références d'une collègue de travail pour commencer des traitements homéopathiques au début des années 2000. Mon principal problème était la rhinite chronique, c'est à dire des écoulements nasaux sans fin. Je devais me moucher du matin au soir sans oublier les crises nocturnes. Je ne pouvais pas faire un pas sans papier mouchoir, c'était exaspérant ...

Après plusieurs traitements homéopathiques, j'ai atteint 95% de la guérison. Avec les séances, j'ai compris qu'une grande partie de mon problème était émotif. Donc maintenant, j'arrive souvent à limiter une période de crise de rhinite restante juste en m'écoutant et exprimant mes besoins sans oublier de réduire le stress. Vers le milieu du traitement, un autre problème majeur a surgi dû à l'âge, la chère ménopause. Ce problème a été traité en parallèle avec la rhinite et la guérison fut complète. Mais attention, il peut réapparaître lors d'un stress important. Dans ce cas il me faut reprendre le remède. J'ai toujours recours à l'homéopathie mais seulement au besoin car les maux importants sont pratiquement disparus.

Constance, Rive-Sud de Montréal

 

 

NERVEUX (SYSTÈME)


SCLÉROSE EN PLAQUES

J’ai reçu un diagnostique de sclérose en plaques en octobre 2001. Je savais exactement de quoi il s’agissait puisque ma mère en a été affligée depuis ma tendre enfance. Après 3 années difficiles marquées par de nombreuses rechutes, j’ai rencontré Linda que j’ai vue régulièrement pendant quelques mois.

Je dois bien avouer que j’étais septique. J’en ai fait part à Linda qui m’a dit que l’homéopathie n’est pas une zone grise… ça fonctionne ou pas et si ça ne fonctionne pas, on change la formule jusqu’à l’obtention des résultats souhaités ! La raison primaire de ma démarche était que j’étais constamment étourdie et que je ressentais une fatigue lancinante.

À ce jour, je pense sincèrement que l’homéopathie, et plus exactement la sensibilité et les connaissances de Linda ont grandement changé ma vie. 
Àprès 10 années, le neurologue me donne une évaluation de 0 sur l’échelle EDSS (expanded disability status score), qui est une méthode pour quantifier le degré d’invalidité. Je poursuis mon travail en tant que musicienne à l’Orchestre symphonique de Montréal dans la section des altos et j’ai couru mon premier demi marathon à Montréal en septembre dernier et le tout, sans étourdissements. Mon plus grand soulagement est que après 7 ans sans symptômes, je me réveille le matin sans inquiétudes…

Natalie, Musicienne à l’OSM, Montréal

SCLÉROSE EN PLAQUES

J'ai reçu en mai 2006 un diagnostic de sclérose en plaques.  J'avais des douleurs aux jambes et de la difficulté pour me déplacer. J'avais entendu parler de Linda Arbour par une personne qui l'avait déjà entendue donner une conférence et une autre personne qui m'a fait lire des témoignages. J'étais sceptique !  Avant de consulter Linda en homéopathie, j'avais été suivie médicalement et j’avais reçu des traitements par injection pendant environ 4 ans. Depuis ma rencontre avec Linda, je n'ai plus de douleurs aux jambes ni de difficulté à me déplacer.  Maintenant tout va bien, mes jambes fonctionnent bien. Je n'ai pas fait de crises depuis que j'ai rencontré Linda Arbour, il y a maintenant 2 ans.  Je suis vraiment contente et j'ai plein de projet pour l'avenir !
 
S.D.  Lachenaie

NÉVRALGIES FACIALES

J’ai été diagnostiquée, en 1999, fin vingtaine, par des spécialistes en la matière, d’une névralgie faciale du trijumeau «atypique», située du côté droit du visage, entre l’œil et le menton, et comportant une douleur brûlante et constante, comparable (j’imagine) à un clou enfoncé en permanence à ces endroits. Cette douleur donnait aussi l’impression d’avoir un visage «coupé» en deux, comme un des personnages des tableaux du peintre Francis Bacon.

Le système médical traditionnel n’entrevoyait pas de solution, sinon peut-être la chirurgie. Et ne voulant pas être sous l’effet d’analgésique en permanence, ou de consommer des médicaments si ce n’est que pour me guérir, je me suis mise aussitôt à la recherche de solutions alternatives. Mais ce ne fut que six années plus tard, après de nombreuses thérapies infructueuses, que je suis «tombée» par hasard sur l’homéopathie. Entre temps, j’avais eu le temps de «mourir» de douleur plusieurs fois (et surtout de la solitude dans la douleur). Du moins, j’avais l’impression, à l’âge de 35 ans, que ma vie était finie. Je travaillais et étudiais à temps plein, mais toujours dans un état «limite».

Suite à ma découverte «théorique» de l’homéopathie sur Internet, j’ai attendu environ une année avant de consulter un spécialiste. Probablement parce que je voulais vérifier tout d’abord, par moi-même, les bienfaits de cette médecine particulière avant de me confier à un thérapeute. Et c’est ce que je fis. J’ai d’abord testé sur moi-même des remèdes homéopathiques, qui ont rapidement apporté des changements. Cependant, comme je ne parvenais pas à me soigner en profondeur, à résorber complètement la douleur, je compris mes limites et la nécessité de consulter un spécialiste, étant donné la complexité de cette médecine.

Ainsi, en 2006, lors de ma première rencontre avec Linda Arbour, j’étais «prête» : je savais comment «fonctionnait» l’homéopathie, mais, contrairement à cette spécialiste, je ne détenais ni l’expérience, ni les outils nécessaires pour déterminer le remède efficace, avec précision. Je savais également que la guérison agissait lentement, et qu’il fallait être à l’écoute de ses symptômes. L’amélioration en profondeur se fit ressentir assez rapidement. Et, en moins de deux années, soit à partir de 2008, je n’avais plus à craindre la résurgence de quelque symptôme de névralgie que ce soit. Tout cela, grâce à un «partenariat» avec Linda Arbour, dotée notamment d’une très grande écoute professionnelle.

Mon seul regret, c’est de ne pas avoir consulté Linda Arbour plus tôt (car j’ai perdu du temps et de l’argent à me traiter moi-même). Ma grande déception, c’est de ne pas avoir été informée, en 1999, par le système de médecine traditionnelle de l’existence d’alternative de traitement non traditionnelle, telle l’homéopathie, en matière de douleur chronique. Espérons que cela changera.

Pascale, Montréal

 

 

OREILLES - NEZ - GORGE


OTITES À RÉPÉTITION

Je suis maman de deux enfants qui ont souffert d'otites à répétition en jeune âge (18 mois et 3 ans) et j'ai décidé d'avoir recours à l'homéopathie afin d'éviter la prise d'antibiotiques à répétition. Encore une fois, j'ai vraiment été surprise des résultats et de l'efficacité des remèdes. Mes enfants ont cessé de faire des otites.

Myriam, Ottawa

DOULEURS AUX OREILLES

Ce n’était pas la première fois que je voyageais en avion mais c’était la première fois que j’avais si mal aux oreilles au moment de l’atterrissage. Par la suite, chaque fois que je prenais l'avion, au moment de l'atterrissage, cette douleur intense aux oreilles survenait. J’ai essayé tout ce que les gens m’ont conseillé, sans résultat. J’ai consulté Linda et suis repartie chez-moi avec des petites enveloppes de granules.

À mon suivant voyage en avion, lors de l’atterrissage, j’ai eu mal aux oreilles et après avoir mis les granules d’une enveloppe sous la langue, comme conseillé, mes oreilles se sont débouchées instantanément, je n'avais plus de douleur... Maintenant je voyage avec ma petite enveloppe de granules au cas où! Je n’ai plus eu besoin d’en prendre. J’ai encore eu parfois de la douleur aux oreilles à l’atterrissage mais pas assez pour prendre les remèdes homéopathiques conseillés.

Merci Linda!

OTITES ET PERTE DE CHEVEUX

En Juillet 2010, nous avons consulté notre homéopathe Linda pour une otite dans chaque oreille chez notre fille Maude, 9 ans. Des signes clairs et particuliers à elle, ont permis à Linda de déterminer le remède qu’il lui fallait.

Le lendemain, l’inflammation s’était résorbée à plus de 50% dans les 2 oreilles et après 4 jours, tous les symptômes avaient disparu. De plus, 2 semaines plus tard, les cheveux avaient repoussé à l’endroit d’une pelade pour laquelle nous avions consulté 6 mois plus tôt et pour laquelle tous les traitements antérieurs n’avaient eu aucun succès. Linda avait donc trouvé SON remède personnel en traitant la personne et non la maladie.

D.T. Notre-Dame-de-Grâce

OTITES À RÉPÉTITION

Dès sa naissance, mon fils était sur antibiotiques. Il avait des otites à répétition. Il finissait sa dose d’antibiotiques, et deux semaines après, il recommençait une otite et on recommençait deux semaines de traitements. C’était constant!!!! Au bout de 2 ans d’antibiotiques, j’étais tannée, j’ai décidé de consulter en homéopathie. Nous avons trouvé son remède de fond, et depuis pas une seule otite. Pour mon fils ce fut spectaculaire, les otites ont disparu tout de suite…. Il n’a jamais plus fait une seule otite depuis. Aujourd’hui, il a 11 ans….

Une mère de Ville Mont-Royal

 

 

OBSTÉTRIQUE

 

 

OSTÉO-ARTICULAIRE - MEMBRES


ARTHRITE PSORIASIQUE

Ma carrière en tant que clarinettiste à l'Orchestre Symphonique de Montréal était en danger il y a de cela quelques années. Le médecin spécialiste m'avait posé un diagnostique d'arthrite psoriasique. J'avais les doigts de la main gauche très enflés et la douleur était intense et sans relâche, avec en plus des éruptions aux ongles.

Les traitements que j'ai reçus en homéopathie avec Linda Arbour ont complètement éliminé l'inflammation et la douleur. En bonus, elle a aussi éliminé des maux d'estomac dont je souffrais depuis au moins 15 ans. Pas besoin de dire que ma qualité de vie en est grandement améliorée... Je n'y croyais même pas mais je me disais que ça valait la peine d'essayer car il n'y avait pas vraiment de bons traitements dits "traditionnels". Merci à Linda et longue vie à l'homéopathie!

Alain, Montréal

AGITATION DES JAMBES, ASTHME ET ALLERGIES

La médecine de l’homéopathie m’était inconnue jusqu’à ce qu’une amie m’ait parlé des merveilles de cette médecine et de Linda Arbour. Au départ, je suis très ouverte à toutes les médecines douces, les médecines qui vont toucher l’être tout entier, qui vont aller traiter le malaise à sa source et de là, construire la guérison complète.

Donc sans avoir une idée même de ce que l’homéopathe Linda Arbour pouvait faire pour moi, je suis allée consulter pour un problème d’allergie aux animaux ainsi que pour l’asthme. Sur la fiche d’information, elle demande les différents maux pour lesquels nous venons consulter et j’ai décidé d’écrire les autres problèmes que j’endure depuis plusieurs années et pour lesquels personne n’a jamais pu m’aider. Entre autre, l’agitation des jambes. Un symptôme qui est apparu à l’âge de treize ans. Pendant plusieurs années, aucun médecin n’a pu m’aider avec ce problème qui me réveillait la nuit souvent et qui me dérangeait plusieurs fois par jour. En consultation, autre surprise pour moi, car Linda Arbour m’amène de façon délicate et précise à exprimer la naissance et le cheminement des émotions qui ont silloné mon chemin à travers les années. De là, je commence moi-même à comprendre le pourquoi de certaines choses auxquelles je n’ai jamais fait attention ou fait un lien. Depuis ma première consultation, des changements importants et absolument remarquables sont survenus. Je n’ai plu le symptôme de l’agitation de la jambe, je peux flatter un chat, le prendre dans mes bras et ne pas avoir de réaction allergique. Plus aucune crise d’asthme ! La médecine de l’homéopathie est aussi une médecine préventive, c’est une médecine qui peut guérir littéralement tout car elle “comprend” le corps humain de façon holistique. Le corps humain a une capacité extraordinaire de se guérir. Il faut juste harmoniser tous ces centres énergétiques et le regarder comme un Univers entier et non pas fragmenté. J’ai l’impression que tout mon corps est en train de se refaire tranquillement. Je peux ressentir les changements même dans les émotions et aussi dans la gestion des émotions. Je peux sentir comment il se renforcie émotionellemet et physiquement. J’en suis éternellement reconnaissante car je ne me suis jamais aussi bien sentie de ma vie. Je suis en communication profonde avec mon propre corps, chaque jour, j’embrasse la vie pleinement.

J. Montréal

NERF SCIATIQUE (Témoignage suite de traitement d'acupuncture)

J'ai développé une douleur du nerf sciatique alors que j'étais assisderrière un bureau. Après un certain temps, la position que j'ai prise a commencé à faire sentir ses effets. Je ne pouvais pas me plier pour ramasser un trombone sans beaucoup de douleur. Conduire une voiturem'est devenu insupportable. La douleur irradiait jusque vers le bas de mon pied à partir du bas du dos. J'ai eu à utiliser une canne pendant trois jours. J'ai aussi développé une douleur atroce au talon. Anti-inflammatoires et pilules n'étaient d'aucune utilité.
Après ma rencontre avec Georges, il m'a montré une'' mannequin''d'acupuncture qui m'a aidé à souligner quelques zones de la douleur dans le bas du dos, où les fesses rejoignent la jambe, le long de la face postérieure de la jambe, derrière la rotule, autour du tendon d'Achille, etc.
Après 5-6 séances d'acupuncture, j'étais complètement libéré de la douleur. Je peux recommander Georges Arragon comme étant un thérapeute professionnel, compatissant et très qualifié .
 
Guy Arbour, Blainville, Qc
  

OSTÉOPOROSE

Après avoir passé ma troisième ostéodensitométrie, qui démontrait que le pourcentage de densité de mes os diminuait à une vitesse alarmante, je suis allée rencontrer Linda Arbour afin de savoir s’il y avait un moyen d’arrêter cette descente qui m’effrayait. Après quelques rencontres et comme il était temps de passer ma quatrième ostéodensitométrie, j’ai été très heureuse de voir le changement pour le mieux. Mon médecin de famille n’en revenait pas car le résultat avait tellement augmenté en pourcentage, au point où on ne retrouvait plus de signes d'ostéoporose. Il me fit passer un deuxième test, croyant qu’il y avait eu un mélange avec un autre patient ! Mais le deuxième test confirma que je n’avais plus d’ostéoporose.

Lyse

NÉVROME DE MORTON

J’ai consulté un podiâtre pour une douleur et brûlure sous un pied dont le diagnostique fut : Névrome de Morton. Ce dernier me prescrit en premier lieu un orthèse. Devaient suivre, si non efficace, infiltration et chirurgie. J’ai décidé de rencontrer Linda et à la suite de la première consultation et la prise de granules, la semaine suivante, comme demandé par Linda, j’ai enlevé mon orthèse de mon soulier et n’ai plus eu aucune douleur. Cela fait déjà plusieurs années de cela, et la douleur n'est pas revenue !

Lise

 

 

PEAU


PSORIASIS

Je voudrais ici témoigner de ma très grande satisfaction suite aux soins que j’ai reçus de Mme Linda Arbour, homéopathe. J’étais atteint de psoriasis.

Une de mes nièces œuvre dans le système de santé et lui ayant fait part de mon insatisfaction des résultats obtenus après trois mois de traitements avec un dermatologue de très bonne renommée, elle m’a fortement conseillé et recommandé avec insistance de consulter Mme Arbour. J’étais un peu sceptique, mais je me suis dit que je n’avais rien à perdre. J’ai eu un rendez-vous en moins de trois semaines. Après cinq ou six semaines sous ses soins, mon psoriasis était disparu à 90% et après un autre trente jours il n’en restait plus rien. Je n’ai eu à prendre qu’une infime dose de médicament oral (remède homéopathique). Pas de crème grasse et désagréable à appliquer soir et matin et en plus très dispendieuse car non couverte par l’assurance médicament du Québec. J’espère que ce témoignage en aidera d’autres à se débarrasser de cette maladie très désagréable

Jean-Jacques, Montréal

VERRUE AU VISAGE

Je me nomme Charlotte. J’ai découvert l’homéopathie, il y a environ quatorze ans. J’y suis restée fidèle, car c’est une « médecine » exceptionnelle. En homéopathie, on s’intéresse à votre personne dans sa globalité et non seulement au symptôme que votre corps manifeste. Je vous présente une expérience vécue pour laquelle le traitement administré a été une fois de plus très concluant. Il y a deux ans, une pustule apparaît sur mon menton à la fin du mois de septembre. Au début, j’ai pensé que ce n’était qu’un bouton. Mais, à la fin du mois de janvier, c’était devenu une excroissance longue et mince.

J’ai alors consulté Linda, une homéopathe exceptionnelle. La rencontre a duré environ deux heures trente. Pendant ce temps, elle m’a posé de nombreuses questions afin de cerner ma situation. L’homéopathie s’intéresse beaucoup aux émotions vécues par le patient. C’est ainsi qu’en discutant avec elle, nous avons cherché dans les mois précédents ce qui aurait pu déclencher cette réaction cutanée. Nous avons ensemble relevé plusieurs éléments nous permettant d’identifier l’émotion derrière tout ça. Voici ce que la consultation nous a permis d’identifier en rétrospective.

En septembre, j’ai perdu un emploi que j’aimais beaucoup. Je laissais derrière moi des gens à qui j’étais très attachée et qui étaient très peinés de me voir partir. Mon mari gagnait alors très peu d’argent et je savais combien mon apport était important. J’étais très stressée à l’idée de ne plus avoir de revenus surtout ne sachant pas à quel moment j’allais me retrouver un boulot. J’ai deux enfants et financièrement c’était très difficile. C’est en échangeant avec mon homéopathe que nous avons fait le lien entre cette perte qui était à plusieurs niveaux et l’apparition de cette pustule. Comme ma situation s’était améliorée puisque j’avais trouvé dès la fin octobre un travail très intéressant, je n’aurais jamais pensé que le stress et la peine vécus en septembre avaient laissé des traces, car au moment de cette consultation (au mois de janvier suivant) je n’étais plus dans l’inquiétude du moment où cette pustule était apparue. C’est grâce à cette longue et précieuse consultation que Linda a pu discerner la cause de ce symptôme et me traiter minutieusement en choisissant le remède approprié. Deux semaines plus tard, tout avait disparu. Lors d’une consultation en homéopathie, il faut être prêt à se livrer, à reconnaître nos peurs, nos peines et à examiner certains aspects de notre vie. Lorsqu’on le fait, l’homéopathe peut vraiment nous aider à retrouver notre équilibre.

Charlotte, Ville Mont-Royal

ECZÉMA

Si on m'avait dit, il y a quelques années, que mes problèmes d'eczéma se règleraient par l'homéopathie! J'ai tout essayé, des remèdes de grand-mère et des conseils de tout un chacun, j'ai aussi essayé des tubes de granules vendus en pharmacie, aucun résultat! Même les dermatologues disent que l'eczéma ne se guérit pas. J'exerce un métier manuel, on m'avait à l'époque, fortement conseillé de changer de métier. Après plusieurs années de souffrance, l'eczéma ne faisait qu'empirer, j'ai eu la chance de faire une rencontre extraordinaire! Une rencontre avec une homéopathe! Je ne savais pas encore que l'homéopathie ne guérissait pas une maladie ou un malaise mais bien la source profonde. L'émotion, le sentiment qui fait que notre corps crée ce malaise. À ma première rencontre, je ne savais pas trop comment ça marchait... Je me rappelle avoir quitté le bureau, après 3 heures de discussion, en demandant à Linda : Après ça, que se passe-t-il ? Sa seule et unique réponse a été de me dire d'attendre de guérir! Pour la première fois de ma vie, on m'affirmait que je pourrais guérir de l'eczéma! Ça ne se fait pas tout seul, ce n'est pas miraculeux, ça vaut tellement la peine de faire l'effort, d'ouvrir son esprit. Toute la consultation se fait dans un esprit de confiance l'un envers l'autre. Après quelques rendez-vous, mes problèmes d'eczéma commençaient déjà à s'estomper! 7 ans après mon premier rendez-vous, les années on passé, et je suis encore la personne la plus fière d'exposer mes mains complètement guéries sur une belle nappe blanche! Merci Linda Arbour! Tu as été et tu es encore une personne significative dans ma nouvelle vie!

Anik, Montréal

 

ECZÉMA du visage

Mon fils Philippe a commencé à avoir des épisodes d'eczéma à un très jeune âge, probablement dès les premiers mois de sa vie, sa peau ayant toujours été fragile aux savons, crèmes, et même à certains aliments.

À un moment donné, dès qu’il y avait des formes de présence de stress dans sa vie, il développait des éruptions cutanées du visage et des crises d'eczéma, et quelques fois était apparu un impétigo dans les plaies sur son visage, ce n'était pas seulement douloureux, cela se fissurait et saignait et s’infectait, aggravant ainsi le problème. Encore à un très jeune âge, j'ai cessé d'utiliser la crème à la cortisone et essayé de contrôler les éruptions en utilisant des crèmes naturelles, certaines travaillaient pendant un certain temps, mais aucune ne semblait guérir à long terme. À deux ans, et pendant toute la phase de dentition, son visage était couvert de plaies, et au moment où il entrait à l'école, c'était horrible, les enfants autour de lui le tourmentaient à propos de son visage.

Nous avons essayé plusieurs méthodes dont un qui consistait à supprimer tous les agents de conservations et additifs de son régime alimentaire. Ce fut la méthode qui fonctionna le mieux. Après un an toutefois, cela s'est avéré difficile sur le reste de notre vie et ses éruptions et l'eczéma furent de retour.  À cette époque, il avait environ 12 ans.  Suite à la recommandation d'un ami, nous sommes allés consulter Georges et une nouvelle étape a commencé pour Philippe et notre famille.

Nous sommes allés voir Georges régulièrement à partir de là, et il y avait une façon dont son corps réagissait aux remèdes proposés, parfois empirant les symptômes avant que la guérison commence. Graduellement, et avant qu’il ait 15 ans, l’eczéma fut guéri. Ce n'était pas une étape facile, mais Georges a trouvé la racine du problème pendant que Philippe grandissait pour devenir un jeune adulte.

Il n'a pas eu de rechute depuis et sa peau n'est même pas marquée après des années d’eczéma au visage. Même si Philippe va encore voir Georges à l’occasion, ce n'est jamais pour l'eczéma et de voir mon fils guéri est le plus beau des cadeaux.

R.F. Lavaltrie

 

VERRUES - MOLLUSCUM

Mon fils, William, avait une petite bosse, du genre tétine qui poussait dans le coin de son œil gauche. Et un matin je me suis rendue compte que d’autres bosses étaient apparues sur la paupière. Je me suis rendue chez le pédiatre pour un examen.  Elle m’a dit que c’était du molluscum, que ça se propageait et que nous devions prendre rendez-vous avec un dermatologue pour les faire enlever. Il utiliserait un scalpel pour les enlever. Elle a également découvert ces mêmes bosses sur la main. Elle ne savait pas comment le dermatologue enlèverait les bosses sur la paupière puisque la peau est fragile à cet endroit. Je n’ai pas réussi à avoir un rendez-vous chez un dermatologue : démission, congé de maternité, rendez-vous dans un an… Je ne savais pas quoi faire. J’ai décidé de l’amener voir mon homéopathe. Après le premier rendez-vous rien n’a changé. Nous y sommes retournés un mois plus tard et après la prise du deuxième remède homéopathique, 7 jours après les bosses avaient complètement disparues et ne sont jamais revenues. Ce fut un grand soulagement!

C. de St-Eustache

ICHTYOSE CONGÉNITALE – CONSIDÉRÉE INCURABLE PAR LA MÉDECINE TRADITIONNELLE

Ma fille Suzy est née avec une importante maladie de la peau. Les médecins ont diagnostiqué sa maladie comme étant une ichtyose congénitale erythrodermique non-bulleuse. Il s'agit d'une maladie congénitale considérée incurable par la médecine.

Les premiers symptômes sont apparus dès la naissance. Le corps de Suzy se recouvrait d'une croûte dure, comme une deuxième peau, qui ne pouvait être enlevée qu'en la roulant comme une bandelette de tissu jaunâtre qui laissait une peau très rouge et pruriante en dessous. Si la peau n'était pas enlevée, une suppuration se produisait et transformait en une deuxième croûte qui allait remplacer la première, comme une mue. La peau devenait facilement rouge et chaude à la chaleur. Lorsque Suzy avait 10 mois, (elle a maintenant 19 ans) nous sommes allés consulter Linda Arbour, homéopathe uniciste, qui a cherché avec nous la cause de cette maladie. Elle s'est servie d'une émotion importante vécue durant ma grossesse, étant donné que le problème était là dès la naissance. Suite à la consultation, elle a donné à ma fille un remède homéopathique, et voici ce qui se produisit :

Le premier jour suivant le remède, il ne s'est rien passé. Le
deuxième jour, une éruption rouge est apparue, tels de petits boutons à travers les croûtes, sur tout le corps. Le troisième jour, l'éruption rouge se limitait à un cercle rouge sur la poitrine mais
les croûtes restaient inchangées. Le quatrième jour, au réveil, tout
avait disparu, et il n'y avait même pas de trace de croûtes ou de peau sèche dans le lit, elles semblaient s'être toutes résorbées!
La peau était douce et sans boutons.

Durant ces quatre jours, mon bébé avait très peu dormi, mais à partir de là son sommeil s'est rétablit parfaitement. Le cinquième jour, elle est devenue rouge de la tête aux pieds, sauf une sorte d'étoile blanche sur le cou. Le sixième jour, la rougeur avait disparu en partant de la tête pour finir par les pieds. Depuis ce jour, la maladie de peau n'est jamais revenue. Sur le rapport médical, on a inscrit: Cas Miraculé !

Lorsque nous sommes retournés chez le médecin pour son suivi médical, le médecin ne comprenait pas que la peau se soit guérie. Il a refusé ce jour-là de montrer Suzy à des étudiants en médecine qui devaient la voir ce jour-là, car il ne savait comment il allait leur expliquer cette guérison d'une maladie incurable ! Nous lui avons dit que nous avions consulté une homéopathe, et le médecin voulait connaître le nom du médicament, pour l'essayer sur d'autres cas semblables. Nous lui avons expliqué que ce n'était pas un remède pour cette maladie précise, que le remède était adapté au cas personnel de ma fille, et que chaque personne ayant cette maladie pouvait avoir besoin d'un remède homéopathique différent. Sur son rapport médical, c'est écrit que nous avons consulté un homéopathe, mais aussi: cas miraculé !  Suzy a maintenant 19 ans, et sa maladie de peau n'est jamais revenue. Merci à l'homéopathie !

Chantal, Marieville

 

Un gros merci Linda .

J’étais plutôt hésitante à te rencontrer, la toute première fois il y a environ 7 ans. J’avais peur de l’inconnu et  j’étais septique. Mais voici, je tiens à témoigner des bénéfices de ta pratique et j’aimerais m’adresser aux gens pour leur parler des bonnes vertus de l’homéopathie : 

 Mon ex-conjoint a souffert d’un virus au cerveau et après avoir consulté Linda, il s’est remis plus vite que l’éclair. Plusieurs professionnels de la santé disaient que cela prendrait des années avant qu’il puisse se rétablir, mais pourtant… Cet homme fonctionne plus que normalement aujourd’hui. Il ne fallu qu’environ 6 mois avant qu’il reprenne ses fonctions normales…tandis qu’on nous parlait d’années et encore…

Depuis, je consulte Linda avant de consulter qui que ce soit d’autre. Et en fin de compte, je n’ai pas eu besoin de personne ¨d’autre¨ depuis, à part des routines annuelles chez mon médecin de famille. Linda a su, par son écoute attentive et avec ses remèdes : Faire disparaître des plaques sur mon visage, éliminer l’angoisse dans des périodes difficiles de ma vie, enlever des taches de mauvaise circulation sur mes jambes, enlever la moiteur sur mes mains lorsque je dois serrer la main des gens en périodes de stress, des trucs qui semblent anodins, mais en fait, qui me dérangeaient dans la vie de tous les jours. Elle a même réglé  mes douleurs menstruelles, de l'opression et certains états d'âme.

Dorénavant, dès que j’ai un symptôme, je la consulte. Je pense que de mettre un pansement sur une blessure ne guérit en rien la source du problème. La source, Linda pose beaucoup de questions pour la trouver. Il  est parfois un peu gênant de parler de nous-même mais d’être authentique et lui dire ce que nous vivons et comment on se sent vraiment lui permet de bien choisir le remède pour la condition présentée. C’est en pleine confiance que je réfère régulièrement Linda. Comme le disait si bien capitaine bonhomme : ¨Les septiques seront confondus¨ hi hi.

Bonne consultation.

Nathalie P., Laval

 

 

PÉDIATRIE

 

 

PREMIERS SOINS - SOINS D’URGENCE


ENTORSE

J'ai eu la chance de compter sur Linda Arbour lors d'un accident qui m'a causé une quatrième entorse sévère.

Elle m'a prescrit ce remède formidable qui m'a évité de souffrir longuement comme les trois fois précédentes.

Ma guérison bien que 20 ans après ces trois autres blessures s'est fait avec beaucoup plus de vitesse et moins de douleur. Je travaille debout dans la vie et j'avais vraiment peur de compromettre ma mobilité. Mais entre l'homéopathie de Linda et l'osthéopathie, ma guérison est stable, je ne souffre pas comme les autres fois et je peux continuer à faire ce que j'aime. Son suivi fréquent et attentif et a été précieux pour viser juste et accélérer mon rétablissement. Je lui serai toujours reconnaissante de m'avoir permis d'éviter ces longs mois de récupération sans pouvoir travailler. Je suis encore étonnée d'être sur mes deux pieds et je lui dois beaucoup.

 

Catherine, Montréal.

 

 

PSYCHISME ET PSYCHIATRIE


ANXIÉTÉ

Depuis plus d'un an, je souffrais d’étranges symptômes qui m’empêchaient de partager un repas avec des amis ou de la famille.  Ce qui était particulier, c’est que mes symptômes n’apparaissaient que lors des repas du soir. Dès que je m’assoyais à la table en quelques secondes et avant même que je commence à manger, un mal de cœur m’envahissait.   Mon corps se mettait à trembler et des frissons parcouraient tout mon corps.  J’avais une boule qui se formait dans mon estomac et je ne pouvais plus rien avaler ou boire.   Mon ventre me tiraillait, un stress intestinal s’installait en quelques minutes.

Je devais sortir de table car mon état était lamentable.  Une grande fatigue m’envahissait et je pouvais tomber endormie, sans que le besoin de sommeil soit ressenti quelques minutes plus tôt.  La soirée se finissait par des vomissements et de la diarrhée.  Je me retrouvais donc couchée au lit faible et je trouvais difficilement le sommeil car un délire me réveillait, comme lorsque l’on souffre de fièvre. Je consultais donc Linda, que je connaissais depuis des années, car tout ce que j’avais tenté pour me guérir n’avait rien donné.  Nous nous sommes rencontrées à quelques reprises jusqu’à ce que le bon remède ainsi que le bon dosage soient trouvés.  Ce fut un miracle dans ma vie puisque cette condition m’empêchait d’accepter plusieurs invitations et me confrontait à beaucoup d’incompréhension et de jugement.   L’homéopathie est puissante et je resterai toujours agréablement surprise des résultats étonnants de cette médecine inspirante.

P.B. Montréal

TROUBLES DE L’ATTENTION

Ma fillette avait beaucoup de difficultés à faire face aux responsabilités fastidieuses normales pour son jeune âge. Elle se réfugiait dans son monde imaginaire. Cette échappatoire lui causait plusieurs problèmes à l’école dont l’inattention, pleurnicherie, bouderie et difficulté d’apprentissage. Craignant le Ritalin, mon mari et moi avons opté pour l'homéopathie. Après trois prises de médication la situation s’est définitivement résorbée.

Martine, Ontario

COLÈRE ET ANXIÉTÉ CHEZ L’ENFANT

Lorsque nous avons adopté notre fille, elle avait 4 mois. Après seulement 10 jours avec nous au Vietnam, elle a du entreprendre un long voyage de 24 h et, arrivée en terre d'accueil, apprendre à vivre en famille, ce qui lui était inconnu. Après une première nuit, elle a fait de l'eczéma. Le jour, elle était fort agitée et anxieuse à l'idée de dormir seule. Elle s'arrachait littéralement les cheveux de colère.

Je l'ai fait examiner et soigner depuis lors en homéopathie. Après une première prise de remède, elle n'a plus jamais touché ses cheveux de manière agressive et elle pouvait enfin dormir seule. J'ai continué à la faire traiter en homéopathie (percée dentaire, rhume, gastro, virus de garderie, etc.) Petit à petit, elle a pris ses repères et s'est adaptée à sa nouvelle vie avec nous. Je suis convaincue que l'approche homéopathique lui a permis d'avoir un meilleur départ dans la vie. Aujourd'hui, elle se développe normalement et même à la garderie, on s'entend pour dire que ses remèdes font effet.

M. de Notre-Dame-de-Grâce

ANXIÉTÉ ET TROUBLES MENSTRUELS

Je me rappelle encore de ma première visite chez Linda. Une amie me l'avait recommandée pour régler mon problème de menstruation, ou plutôt dois-je dire de l'absence de mes menstruations. Je suis allée voir Linda sans trop savoir ce qui m'attendait comme séance et sans connaissance de l'homéopathie. Je n'avais rien a perdre! Plutôt j'ai tout gagné. J'ai suivi plusieurs séances d'homéopathie et mon problème de menstruation s'est réglé. C'était invraisemblable mais vrai avec dates à l'appui. De plus, je souffrais d'anxiété et je n'étais pas ouverte aux relations amoureuses. Séance après séance, je me suis libérée de mes peurs et j'ai repris confiance en moi. Aujourd’hui je suis heureuse, mère d'un petit garçon et je me sens accomplie à tous les niveaux . Finalement l'homéopathie était le meilleur investissement de ma vie !

Angela, Vancouver

PANIQUES

Quand j’ai entrepris un traitement en homéopathie, cela faisait près de dix ans que je souffrais de crises de paniques. Elles survenaient surtout la nuit, je me réveillais en sursaut avec une sensation d’oppression au milieu de la poitrine.

Cela pouvait aussi se produire quand je me retrouvais dans un endroit quelque peu isolé comme un sentier peu fréquenté ou au milieu d’un lac, ou dans les transports : en voiture dans un tunnel ou sur un pont, dans le métro, surtout lorsque celui-ci ralentissait en tunnel. J’avais consulté différents médecins qui soit banalisaient le problème ou cherchaient des causes physiques (difficultés pulmonaires, problèmes cardiaques ou d’allergies). Certains proposaient la prise de médicaments du type antidépresseur, un peu à l’aveugle, sans trop poser de questions ou me référaient à des cliniques d’anxiété dont l’approche froide et impersonnelle me rebutait.

C’est ma conjointe qui m’avait convaincu d’essayer un traitement homéopathique. Pour ma part, j’étais excessivement sceptique et c’est dans l’optique que je n’avais rien à perdre que je me suis allé en consultation. À la première rencontre, plusieurs questions m’ont été posées et je me souviens que certaines me faisaient rire, car elles ne portaient pas directement sur mon mal. Je n’avais pas saisi que c’était un portrait global que traçait l’homéopathe avant de choisir la médication appropriée. La séance s’est terminée par la prise d’un médicament (granules) et dès le lendemain, j’ai commencé à ressentir les effets positifs du traitement. Mon scepticisme m’a laissé supposer que tout cela était dû à l’effet libérateur de la parole : la rencontre ayant duré près de quatre heures.

Il y a eu quatre autres séances (plus courtes) pendant l’année et une séance par année pour les trois ans qui ont suivi. Il y a maintenant quatre ans que je ne consulte plus. Il m’arrive encore de ressentir de très légers malaises, mais la fréquence, la durée et l’intensité des crises n’ont absolument rien de comparable à ce que je pouvais ressentir auparavant. Je suis capable de retrouver le calme par moi-même et surtout, les crises ne se produisent plus jamais pendant la nuit. Les ponts, les tunnels et le métro ne me font plus d’effets, je me suis même retrouvé coincé dans un ascenseur (rien de dramatique, le tout à duré à peu près deux minutes) et bien que je ne peux qualifier l’expérience d’agréable, je n’ai ressenti aucune panique. Je me considère comme guéri.

Pour ce qui est du scepticisme, là aussi il m’arrive encore de ressentir de très légers doutes. La guérison est-elle le fruit de l’écoute que je recevais de l’homéopathe ou d’une prise de conscience personnelle qui a amené une meilleure connaissance de mes limites? L’important reste que l’homéopathie a réussi là où d’autres méthodes ont échoué. En outre, je dois reconnaître que le bien-être ressenti et, parallèlement, le changement de comportement remarqué au fur et à mesure du traitement font que je ne peux nier l’effet du médicament.

Michel M. Montréal

VOIR AUSSI le cas de Jackie Jones: Asthme/Irritations des yeux/Attaques de Panique dans la SECTION RESPIRATOIRE.

 

 

 RESPIRATOIRE


ALLERGIES AUX CHATS - ET HERBE À POUX

Il y a déjà plus de 20 ans, j'ai consulté Georges Arragon pour recevoir un traitement homéopathique. J'avais beaucoup entendu parler de lui et je me suis décidée à aller le consulter. Je souffrais de terribles allergies aux chats et à l'herbe à poux. Je n'avais qu'à entrer dans le vestibule d'une maison où il y avait un chat, et les symptômes commençaient !

Crises d'éternuements successives, rougeur, brûlures et démangeaisons des yeux, larmoiement et enflure des paupières. Moi qui adorais les chats, je ne pouvais même plus visiter mes amis qui avaient la chance d'en avoir. Je n'ai pas toujours été allergique aux chats. Cela a commencé vers l'âge de 17 ans. Même chose pour l'herbe à poux, ces terribles allergies qui duraient de la mi-été jusqu'au premier gel d'octobre. Je ne pouvais plus profiter de l'été, je n'avais hâte qu'au gel au sol, pour en finir de ces crises d'allergies si épuisantes et pénibles. Je pouvais bien éviter les chats, mais je ne pouvais éviter les saisons. J'anticipais l'été dû à la sévérité de mes symptômes, je n'en ressentais plus aucune joie.

La consultation dura longtemps, quelques heures. Et elle me fit réaliser combien j'étais sensible à bien des choses. En fait, Georges m'a fait réaliser cela, par ses questions, et les liens que je l'observais faire entre les événements difficiles, mes sensibilités émotives et l'apparition initiale de mes symptômes. La consultation homéopathique est un monde fascinant. Comme si on se découvre, on se comprend soi-même pour la première fois. Après quelques traitements, je n'ai plus souffert d'allergies, ni aux chats, ni à l'herbe à poux. J'ai repris plaisir à goûter aux joies de l'été et de l'automne, sans me soucier ou anticiper ces terribles allergies qui m'épuisaient tant. Tellement d'années se sont écoulées, que je n'y pense même plus ! Et depuis plus de 20 ans maintenant, je peux vivre auprès de mes chats adorés, les caresser, dormir avec eux. C'est vraiment merveilleux ! Merci Georges, je suis éternellement reconnaissante !

Marie-Johanne, Montréal

RHINITE ALLERGIQUE CHRONIQUE

Linda, vous avez suivi mon fils Rafael pour des rhinites allergiques chroniques il y a quelques années. Il a maintenant 15 ans et ne se souvient plus de ses allergies !  Merci beaucoup.

Brigitte Bernatchez

ALLERGIES SAISONNIÈRES

Je dois avouer avoir été septique par rapport aux traitements homéopathiques jusqu'au jour où je suis entrée dans votre bureau, mais vous avez su soulager mes allergies saisonnières vieilles de plus de 14 ans...maintenant je vis comme si je n'ai jamais eu d'allergies...! C'est presque magique! Merci M. Arragon pour votre écoute, présence et savoir-faire extraordinaire!

Maryam Bazargani

ASTHME / IRRITATION DES YEUX / ATTAQUES DE PANIQUES

(Traduit d’un témoignage /section en Anglais)
J’ai toujours été active et athlétique. Dans la trentaine, j’étais l’icône de la personne en forme, coureur de cross-country, participante d’athlétisme et je jouais au tennis.

Avec le temps, je suis graduellement devenue incapable de faire la moindre activité physique, tel que marcher dans un centre d’achats, monter les escaliers, même arpenter les allées d’une épicerie me causait des étourdissements et un manque de souffle. Même mes yeux étaient constamment rouges et irrités et je me sentais faible. J’étais souvent sujet à des attaques de panique. Ma mère est morte jeune, soudainement, donc je devenais de plus en plus inquiète. Après plusieurs visites chez une variété de médecins et d’hôpitaux, j’ai été diagnostiquée avec de l’asthme et autres maladies respiratoires. Quatre à cinq fois par jour, j’étais obligée d’utiliser des inhalateurs.

Puis on me fit connaître Linda Arbour et l’homéopathie. Dès cette première consultation, j’ai senti que Linda avait cette capacité d’être sensible aux causes de mon inconfort d’une manière que personne, avant cela, n’était capable de comprendre. Après un seul traitement, elle a su quoi faire pour me venir en aide et depuis ce jour, je n’ai eu pratiquement pas du tout de détresse respiratoire !  Ma respiration est redevenue normale et mes yeux sont également guéris. Je n’ai plus jamais besoin d’utiliser de médication. Mon sommeil et ma respiration s’étant améliorés, je peux à nouveau faire de l’exercice sans inquiétude. Je ne fais plus d’attaques de paniques. Je n’étais jamais allée voir un homéopathe auparavant et je ne savais donc pas à quoi m’attendre. Mais je suis à présent entièrement convaincue que les résultats que j’ai obtenus sont typiquement les résultats obtenus par beaucoup des patients de Linda, et je n’hésiterais pas à la recommander à tous mes amis et membres de ma famille.

Jackie Jones, Montréal

ASTHME – ALLERGIE ET AGITATION DES JAMBES

La médecine de l’homéopathie m’était inconnue jusqu’à ce qu’une amie m’ait parlé des merveilles de cette médecine et de Linda Arbour. Au départ, je suis très ouverte à toutes les médecines douces, les médecines qui vont toucher l’être tout entier, qui vont aller traiter le malaise à sa source et de là, construire la guérison complète.

Donc sans avoir une idée même de ce que l’homéopathe Linda Arbour pouvait faire pour moi, je suis allée consulter pour un problème d’allergie aux animaux ainsi que pour l’asthme. Sur la fiche d’information, elle demande les différents maux pour lesquels nous venons consulter et j’ai décidé d’écrire les autres problèmes que j’endure depuis plusieurs années et pour lesquels personne n’a jamais pu m’aider. Entre autre, l’agitation des jambes. Un symptôme qui est apparu à l’âge de treize ans. Pendant plusieurs années, aucun médecin n’a pu m’aider avec ce problème qui me réveillait la nuit souvent et qui me dérangeait plusieurs fois par jour. En consultation, autre surprise pour moi, car Linda Arbour m’amène de façon délicate et précise à exprimer la naissance et le cheminement des émotions qui ont sillonné mon chemin à travers les années. De là, je commence moi-même à comprendre le pourquoi de certaines choses auxquelles je n’ai jamais fait attention ou fait un lien. Depuis ma première consultation, des changements importants et absolument remarquables sont survenus. Je n’ai plu le symptôme de l’agitation de la jambe, je peux flatter un chat, le prendre dans mes bras et ne pas avoir de réaction allergique. Plus aucune crise d’asthme ! La médecine de l’homéopathie est aussi une médecine préventive, c’est une médecine qui peut guérir littéralement tout car elle “comprend” le corps humain de façon holistique. Le corps humain a une capacité extraordinaire de se guérir. Il faut juste harmoniser tous ces centres énergétiques et le regarder comme un Univers entier et non pas fragmenté. J’ai l’impression que tout mon corps est en train de se refaire tranquillement. Je peux ressentir les changements même dans les émotions et aussi dans la gestion des émotions. Je peux sentir comment il se renforcie émotionellement et physiquement. J’en suis éternellement reconnaissante car je ne me suis jamais aussi bien sentie de ma vie. Je suis en communication profonde avec mon propre corps, chaque jour, j’embrasse la vie pleinement.

J. Montréal

TUMEUR & INFECTION AUX POUMON

Neuroblastome (tumeur cancéreuse infantile)

À l'âge de 17 jours, mon bébé s'est retrouvé d'urgence à l'hôpital pour une défaillance cardiaque et respiratoire. Après diagnostique, on a trouvé qu'une tumeur de la grosseur d'un pamplemousse prenait toute la place dans la cage thoracique de Jérôme. Après une consultation et à partir de conversations quasi quotidiennes et de nos observations, Linda a suggéré des remèdes homéopathiques. Une succession de quelques remèdes furent nécessaires selon les symptômes, l’état critique s’est amélioré grandement, et la tumeur est complètement disparue ... en moins de 10 jours. Scanner à l'appui. J'ai vu le rapport médical «Guérison spontanée inexpliquée».

Plus tard, Jérôme a eu une infection grave aux poumons ... Revenu à la maison, fiston nous a fait comprendre (mais nous ne le comprendrons que bien plus tard) qu'il avait une peur mortelle de l'abandon. Après l'avoir fait garder (c'était la troisième fois seulement) nous avons dû encore nous rendre à l'urgence. 120 respirations à la minute, pendant 7 semaines de soins intensifs. La dernière biopsie révélera que 90% des poumons étaient pour ainsi dire morts. Au bout de 7 semaines de combat, notre bébé allait abandonner son combat, les médecins lui donnaient 24 heures à vivre. Nous sommes retournés voir Linda en homéopathie. Après la consultation et lui avoir donné le remède homéopathique, au bout de 30 minutes on a dû lui enlever le respirateur qu'il s'était mis à combattre car il n’avait plus besoin d’oxygène. 24 heures plus tard il était sorti des soins intensifs. 2 jours plus tard nous revenions tous à la maison. Et 2 semaines plus tard nous leur ramenions le concentrateur d'oxygène qu'on nous avait dit devoir utiliser pendant au moins un an (parce qu'il fallait que Jérôme grandisse pour avoir de nouvelles cellules pulmonaires). Malgré toutes leurs recherches, les médecins n'ont jamais pu dire de quoi Jérôme souffrait. Rapport médical : « Guérison inexpliquée ». Mon message d'espoir : Quand votre corps ou celui d'un être cher montre des symptômes, il parle, répondez. N'abandonnez jamais, continuez de chercher, même là où vous ne le soupçonnez pas. Oui, l'homéopathie peut faire de petits et de grands miracles ... Mais pas sans vous. Bon courage et bonne santé à tous !    J.R. Montréal

 

 

TÊTE

 

 

TUMEURS - KYSTES - NODULES

 

 

URINAIRE

 

 

YEUX ET VISION

 

 

AUTRES

MERCI !

J'ai découvert l'homéopathie en France il y a 20 ans, qui m’a guérie une condition chronique dont je souffrais depuis 8 ans. Depuis, j'ai simplement appris à compter sur l’homéopathie comme ma principale source de traitement et de guérison. Georges Arragon a été notre homéopathe de famille depuis 2007 et nous nous sentons tellement choyés. Le résultat de la merveilleuse relation que nous avons développée au fil des ans a été de vivre une vie saine, autant au niveau mental, de corps et de l’esprit.

Christine, Montréal

GRAND MERCI!

Nos rencontres, avec Georges, m'ont permis d'identifier les douleurs du passé, de comprendre mes mécanismes de survie et surtout de gérer autrement les évènements du quotidien qui font echo au passé. Un sentiment de reprendre le pouvoir sur ma vie, un sentiment de liberté ! 

Merci !!!

Sylvie Gendreau

 

 

CONTACT

12344 Notre-Dame-des-Anges
Montréal, Qc, Canada • H4J 2C4
514.271.2550 • info@homeodoc.ca

ENVOYEZ-NOUS
UN MESSAGE