Acupuncture - pratique clinique


Déséquilibre énergétique de base



Le déséquilibre a en général une origine précise qui peut provenir de l’extérieur (les éléments climatiques, les blessures, les épidémies, les accidents, etc), ou de l’intérieur (faiblesse congénitale d’un organe, une ou plusieurs émotions intenses).

Ce déséquilibre de base se propage rapidement à d’autres parties du corps (déséquilibres secondaires) qu’il ne faut pas confondre avec le premier.

 

Les pouls


Il s’agit là d’une très ancienne forme d'évaluation clinique en acupuncture. La pulsologie est un art complexe où l’acupuncteur place trois doigt sur la partie radiale de chaque poignet du patient et ressent la pulsation sous les trois doigts en surface et en profondeur.

Chaque pouls est évalué séparément et permet d’apprécier l’état énergétique de l’organe relié ainsi que la relation entre les différents organes. Il permet une évaluation remarquablement précise qui, par recoupement avec les autres signes relevés pendant la consultation, mène à la détermination du traitement approprié.

 

Les aspects psychologiques

 

La médecine traditionnelle chinoise reconnaît l’importance centrale des émotions et du psychisme dans l’apparition et l’évolution des maladies.

Il y a 7 émotions de base qui vont perturber sélectivement un organe ou un autre, et vont toujours perturber le « shen » (ou esprit) qui les harmonise et qui se situe au cœur. Il est essentiel que le traitement tienne compte de l’aspect émotionnel pour qu’il soit efficace et durable.

 

Évaluation énergétique

Il s’agit d’une appréciation autant qualitative (par exemple de chaleur et d’humidité de la rate) que quantitative (vide d’énergie, ou excès de Yang) de l’état du patient, des rapports entre les différents organes, des causes probables de la maladie et de la vitalité du patient.

 

Moxibustion

Ancienne technique chinoise, complémentaire de l’aiguille, qui consiste à chauffer les points d’acupuncture avec une sorte de cigare d’herbe séchée et comprimée qui se consume lentement et dégage une chaleur égale. Le but de cette pratique est d’augmenter le Yang dans le puits d’énergie pour propulser cette énergie le long du méridien.

Cette technique est surtout utilisée chez les patients affaiblis ou très refroidis et procure un grand sentiment de bien être.

 

Points d’acupuncture


Le corps est parsemé d’un réseau énergétique comme une grille d’Hydro Québec, appelé Jinglo.

Ce réseau est organisé en lignes précises appelées méridiens qui suivent les différentes parties du corps et sont reliées à un organe précis. Par exemple le méridien de l’estomac part de l ‘œil, descend à la bouche puis au cou puis sur le thorax, l’abdomen, la cuisse en avant, la jambe en avant pour se terminer à un orteil. Le point d’acupuncture ou puits en chinois est l’endroit où l’acupuncteur insère son aiguille comme dans un puits d’énergie qui peut être trop plein ou trop vide.

La stimulation de l’aiguille fait circuler cette énergie vers le point piqué s’il est en vide ou vers les points suivants s’il est trop plein.

retour

CONTACT

12344 Notre-Dame-des-Anges
Montréal, Qc, Canada • H4J 2C4
514.271.2550 • info@homeodoc.ca

ENVOYEZ-NOUS
UN MESSAGE